Shape Talk avec Nico Delors

with Pas de commentaire

Nico Delors

 


 


On est allé rencontrer Nico Delors dans son petit atelier de Bidart et on lui a posé quelques questions …

 

La Grange du Shaper : Quand et pourquoi as-tu commencé à shaper ?

Nico Delors : J’ai commencé à shaper ma première planche en 2003 sur la terrasse de ma maison à Biarritz. A l’époque, je vivais en collocation avec deux de mes amis qui m’ont vu, du jour au lendemain, débarquer avec deux tréteaux, un rabot, de la fibre de verre et un pot de résine.

Je surfe depuis toujours (ou presque) et je travaillais déjà la résine quand l’envie et la curiosité de me fabriquer ma propre planche se sont fait ressentir.

 

LGS : D’où viennent tes influences ?

ND : Je suis influencé par certains grands noms du shape californien tels que Skip Frye, Josh Hall, Chris Christenson ou encore Jeff Mc Callum. Je puise mon inspiration dans leurs créations. Ce sont à la fois leurs grandes planches, leurs outlines et leurs façons de travailler les carènes qui me parlent énormément.

Je suis également influencé par Daniel’s longboards et le collectif de glassers Lucky Bastards composé de Paul Lefèvre (Son Of Cobra) et Tristan Mausse (Fantastic acid). Ces français talentueux me donnent l’inlassable envie de passer du temps sur mes créations.

 

LGS : Quel est ton modèle phare ?

ND : Mon modèle phare est le ND Stoker. C’est une planche plutôt courte mais assez large et épaisse. Son shape apporte une facilité à la rame et dans la prise de vagues. Son outline et sa carène full vee avec double concaves en font une planche propice aux élégantes carves. C’est la planche qui te procure du plaisir très rapidement !!!

 

 

 

 

 

 

Petites infos techniques :

 


 

Une planche hybride shapée de 5.4 à 7.6

Carène full vee avec double concave

Tail diamondCut

Résine clear

Leash loop gold

Polish

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LGS : Qu’est ce qui t’a inspiré ce modèle ?

ND : C’est Jérémy Brasset qu’il l’a ramené de Californie. Il m’a demandé de m’en inspirer et de l’adapter à nos vagues basques. Il voulait que j’en shape une pour son frère Luca.

Après ça, les commandes pour se model n’ont pas cessées.

 

LGS : Quelles sont les conditions idéales pour surfer cette planche ?

ND : Elle a été conçue pour surfer nos vagues basques. Elle est idéale pour les vagues massives comme celles que l’on peut avoir sur Guéthary – Parlementia par exemple. Elle peut aussi être surfée dans des vagues un peu plus creuses et rapides… si le surfeur se sent de l’y amener.

 

LGS : Qui rêverais-tu de voir surfer tes planches ?

ND : J’aimerais vraiment pouvoir partager ma passion avec un ou une surfeuse connus mondialement. Tant dans la conception que dans l’esthétique de la planche, pour moi c’est un partenariat qui doit se créer avec un véritable investissement tant du côté du surfer que de celui qui la conçoit. Une planche représente une œuvre d’art à part entière et j’aime passer autant de temps dans la conception de l’outline de mes planches que dans leur décoration. J’expérimente énormément dans l’insertion de matières originales, décalées, rendant chaque planche encore plus unique.

C’est ça mon rêve, trouver un surfeur connu qui partagerait cette même philosophie… Victoria Vergara ? Coco Ho ? Rob Machado ? Joël Tudor ? Vous êtes dispo ? 😉

J’ai néanmoins chaque jour la chance de faire surfer un grand nombre de personnes non connues du grand public mais qui restent pour moi un bonheur et une expérience enrichissante. C’est grâce à leur retour que je peux sans cesse progresser d’avantage.

J’ai aussi la chance de confectionner des planches pour le talentueux surfeur et prof de surf (L’école de la Glisse à Bidard) Thomas la Fonta. C’est un vrai bonheur de le regarder tracer des courbes avec mes bébés de mousse et résine.

 

Le retour de La Grange du Shaper :

On a rencontré là un mec plutôt cool, même vraiment cool qui a fait de ce moment, un moment cool. Bref, vous l’aurez compris, quand on parle avec Nico, on est à l’aise dans ses baskets et on kiff le moment.

Quand on rentre dans l’atelier, on est tout de suite imprégné par son univers… Fougère à la main, deux jeunes tentent de la strater sur de la fibre, ce n’est pas commun et en même temps on n’est pas vraiment étonné quand on apprend à connaître le personnage. C’est un shaper qui n’arrête jamais d’expérimenter dans son petit trois pièces.

Toujours à l’affut d’innovations esthétiques, il en ressorts de belles créations.

Humblement, ce mec passionné par son taff, fait de chaque planche son moyen d’expression à lui, comme le peintre ferait de chaque tableau une œuvre unique avec sa propre histoire.

On valide !

 

Retrouve Nico sur :


Instagram / Facebook

Le lien vers son site internet

 

BONUS

Savage Thrills X ND Surf Shaper from Wesley Wilquin on Vimeo.


N’hésite pas à nous rejoindre sur Instagram et/ou Facebook.

Retour à la page d’accueil

 


Article rédigé par Camille – @Camille_lietud.